L'Histoire du chef

Jérôme Feck : le petit soldat du feu devient étoile des fourneaux

Au lieu d’arborer fièrement sa tenue blanche de chef et sa toque, Jérôme Feck aurait bien pu porter l’uniforme bleu et le casque F1 des soldats du feu. Lorsque, à l’adolescence, ce natif de Haute-Marne a décidé de se lancer dans des études de cuisine, c’était uniquement pour disposer d’un diplôme dans l’espoir d’intégrer le corps des sapeurs-pompiers.

À l’âge de neuf ans, j’ai rejoint les pompiers dans mon village du plateau de Langres. Pour être un jour professionnel, il fallait absolument avoir suivi des études. Je me suis donc lancé dans la cuisine.

explique le chef. Difficile d’imaginer que c’est donc un peu par dépit que Jérôme a entamé cette carrière professionnelle.

Le jeune homme fait ses premières armes de cuisinier comme apprenti au Grand Hôtel de Langres avant de poursuivre ses études en alternance dans deux autres établissements de la région. Une fois son BEP et son CAP en poche sonne l’heure du choix. Poursuivre en cuisine ou tenter l’aventure chez les soldats du feu ? Finalement, Jérôme choisit la première option et s’oriente vers la pâtisserie.

C’est sûrement mon côté gourmand qui a parlé.

Il rejoint alors un professionnel réputé de sa région natale, Paul Henry. Jérôme Feck se passionne pour son métier. À 19 ans, c’est la première embauche. Jérôme devient pâtissier au Cheval Blanc à Langres. Après une nouvelle expérience du côté du Der-Chantecoq, le futur chef découvre le monde des étoilés au Foch, à Reims. Une nouvelle année s’écoule, puis vient la rencontre avec Philippe Augé, qui arrive alors en Champagne pour reprendre les cuisines du Royal Champagne, sur les hauteurs de Champillon.


Jérôme Feck est engagé comme demi-chef de partie en 2001. Six ans plus tard, il quitte le Royal Champagne comme adjoint du chef. Désirant se remettre en question et parfaire sa formation tout en restant dans la région, Jérôme rejoint ensuite le seul étoilé d’Épernay, les Berceaux. Il œuvre trois ans aux côtés du chef Patrick Michelon et de son second, Maurice Lefondeur. En 2010, une nouvelle opportunité se dessine lorsque son ancien chef Philippe Augé, qui officie à l’Hostellerie de Levernois à Beaune (Côte d’or), le sollicite.


Jérôme Feck occupe son dernier poste de second au sein de ce complexe Relais & Château doté de trois restaurants. Puis, en 2014, il revient en Champagne pour devenir chef de cuisine à La Briqueterie. Et c’est le premier janvier 2017 qu’il s’installe aux commandes de l’Hôtel d’Angleterre.


Père de deux enfants et marié à Anne, Jérôme Feck s’épanouit véritablement dans son univers professionnel. Il ne regrette pas son choix pour la cuisine.

Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jours - Mentions Légales

Cochet Concept
le Restaurant
l'Hôtel
Galerie